Radio La Parole d’Animaux – Un interview avec Daniel Jacob

 

Aujourd’hui nous sommes heureux de vous faire découvrir la radio Parole d’Animaux – un interview avec le porte-parole Daniel Jacob !

 

 

Daniel, vous êtes la tête de la radio « Parole d’Animaux ». Pour ceux qui ne connaissent pas encore cette radio atypique, pourriez-vous nous dire un peu plus en 3 phrases ?

Radio Parole d’Animaux est en effet une radio atypique pas dans son concept, car celui-ci doit séduire tout public, mais plus spécialement dans son contenu qui est consacré presque entièrement aux animaux et qui relaye les actions et initiatives en leur faveur. La cible est multiple : d’un côté apporter aux militants et protecteurs le maximum d’informations sur les actions, promouvoir les initiatives, et aussi faire connaitre notre combat à des personnes qui ne se sentent pas encore concernées… 

 

Pourquoi cette idée d’une radio qui donne la parole aux animaux ?

 

Déjà il y a un petit clin d’oeil dans le titre et le slogan en effet la radio est un support audio et les animaux ne peuvent pas parler… créer un support pour que nous soyons leur voix me séduisais.

 

 

 

Quand vous avez eu l’idée de créer cette radio, vous étiez seul ou avez-vous eu des personnes autours de vous qui ont soutenu votre idée ?

En fait cette radio est ma deuxième expérience, la première date d’environ trois ans  et j’ai été contraint de la stopper car allier activité professionnelle et la gestion d’une radio n’est pas compatible en terme de temps. Depuis je suis retraité et bien que militant actif dans la protection animale, j’ai le temps d’y consacrer le temps nécessaire. Il faut dire que la radio a toujours été un centre d’intérêt pour moi, j’ai dans les années 80 participé à l’animation de radios dites ‘locales’.

 

L’idée de cette radio est strictement personnelle, c’est après avoir mis la radio ‘on air’ que j’ai recherché des bénévoles désireux d’y contribuer. Bien entendu j’ai contacté ceux qui avaient contribué à l’ancienne radio, ils ont pratiquement tous répondu présent. Après, le “recrutement” se fait par contact direct, quand je découvre des idées intéressantes, je contacte l’auteur et je lui propose de rejoindre l’équipe de la radio.

 

Après il y a le soutien des acteurs de la protection animale, on a le soutien moral bien entendu, on doit se considérer  comme un organe de presse au service des militants mais c’est à nous de solliciter les acteurs de la protection animale tout au moins tant que nous n’avons pas acquis nos lettre de noblesse. Et il faut avouer que les associations ont autre chose à faire que d’animer la radio !

 

Savez-vous si il y a d’autres radios qui sont similaires à la vôtre en France ou êtes-vous unique avec cette approche ?

Je ne connais pas toutes les radios de France, il y a (ou avait) une radio qui faisait des émissions sur la protection animale : Féline FM, une radio web du coté de bordeaux qui diffusait des annonces d’adoption. Je ne sais pas ce qu’elle fait à ce jour. Il y a une radio FM en ile de France qui consacre une émission à la protection animale chaque semaine IDFM. Mais une radio dont la vocation est la protection animale Parole dAnimaux doit être la seule je pense.

 

 

Selon votre expérience – est-il plus facile de transmettre le message pour la cause animale par une voie parlée qu’écrite ? Et si oui, pourquoi ?

Je ne pense pas que l’on puisse mettre un classement, pour moi tous les supports sont importants : écrits, audios et même visuels. Chacun ont leurs avantages et inconvénients et je pense qu’ils sont complémentaires et tous les moyens sont bons pour faire passer nos messages.  

 

 

Pouvez-vous nous illustrer une journée dans la radio – où trouvez-vous vos idées, les chansons, qui travaille avec vous ?

Une journée de radio c’est 24h/24h. On vit à 100 à l’heure car autant un support écrit peut se permettre d’être plus long à diffuser une information, autant pour la radio cela doit se faire très vite et l’information devient obsolète très rapidement.

 

Heureusement je ne suis pas tout seul et avec moi j’ai une équipe de 10 bénévoles à ce jour répartis sur toute la France qui participent à animer la radio, il y a :

– des chroniqueurs qui enregistrent leurs chroniques de façon hebdomadaire sur des thèmes que nous avons définis ensemble au préalable

– quatre voix pour les sans voix qui enregistrent les messages d’événements, les promotions, l’agenda quotidien. Ils travaillent dans l’ombre car la seule chose qui ressort d’eux c’est leur voix prêtées pour le message.

– deux journalistes en charge de réaliser les reportages et interviews. Nous développons aussi des reportages vidéos en complément. 

– Une personne chargée de la communication et de la promotion de la radio

 

Ma journée est assez diversifiée, tout d’abord je récupère tout ce qu’ont pu faire les différents acteurs de la radio (interviews, chroniques) que j’écoute, corrige les imperfections et ajoute l’habillage nécessaire (intro, extro et fond musical).  Après chargement sur la plateforme je m’assure et corrige les réglages d’enchainement.

 

J’assure l’enrichissement de la base de données de la plateforme radio afin que tout soit ok en optimisant l’espace disque qui nous est attribué (suppression des émissions qui ne sont plus diffusées).

 

Je prépare les textes des messages à enregistrer que j’envoie ensuite aux voix des sans voix. Je tiens d’ailleurs à les remercier car elles font un travail formidable et dans des délais plus que rapides.

 

Il faut savoir aussi que Parole d’Animaux c’est aussi un réseau complet avec un site, une page FB, une page G+, un compte Twitter et une chaine YouTube. Grâce à un partenariat avec Mélanie qui possédait une page FB Contre La maltraitance animale nous avons un potentiel de lecteurs d’environ 20 000 internautes.

 

Tous les jours, j’épluche donc les actualités animales (alertes, newsletters, …) afin d’alimenter l’ensemble du réseau. C’est par ce biais et celui des réseaux sociaux que se fait le recrutement pour la radio.

 

Les idées viennent des publications en provenance de la presse, des réseaux sociaux. Dès qu’une idée me séduit ou semble aller dans l’orientation de la radio j’essaye de prendre contact afin de voir ce que l’on peut envisager.

 

Pour la musique, le fond du catalogue est constitué d’interprètes, groupes ayant des titres en rapport avec les animaux, le mode de vie végan. Un artiste étant ouvertement contre nos principes n’est pas diffusé ou supprimé. Le reste du catalogue est constitué de titres “à la mode” et de musique que l’on n’entend pas trop sur les autres radios. Pour celà je suis quelques maisons de production.

 

Et quand tout cela est terminé, je passe à la journée suivante… sans oublier que je milite dans différentes associations et que je participe à leurs actions principalement le week-end.

 

 

 

Chez VeggieWorld, nous aimons la question concernant les animaux domestiques. Donc si la question n’est pas trop privée, pouvez-vous nous en dire plus ? Avez-vous un petit loulou chez vous ? Et si oui, pouvez-vous l’amener au travail ?

Loin d’être privée, c’est avec plaisir que je réponds à votre question. J’ai tout d’abord un chat de 13 ans, diabétique depuis 3 ans, et une chienne berger blanc suisse de 7 ans. Étant à la retraite ils passent beaucoup de temps avec moi quand je ne suis pas en actions.

 

Nous vous remercions beaucoup pour vos réponses et surtout pour votre engagement pour les animaux qui n’ont pas de voix !

 

En conclusion je voudrais encore remercier ceux qui collaborent à la réussite de la radio ! Radio Parole d’Animaux se veut la voix de ceux qui n’en n’ont pas. L’antenne est ouverte gratuitement à tous les acteurs de la protection animale (petites et grandes associations, protecteurs indépendants) il suffit de nous contacter par mail contact@paroledanimaux.com !

 

Je remercie les organisateurs du VeggieWorld de nous avoir offert la possibilité d’être présent sur un stand à cet événement qui s’annonce passionnant. Si vous voulez des précisions demandez-moi … Au plaisir de vous rencontrer au salon !